Un site de lectures au service des internautes francophones

En ce qui concerne le domaine de l’alchimie, la Lune et le Soleil ne disposent pas de totale légitimité afin que l’un règne de façon souveraine tout en ayant une influence dominante au dépens de l’autre. Ainsi, en fonction du caractère de chaque chercheur, de l’expérience propre à celui-ci et des prédispositions qui sont les siennes, on dénichera plus d’affinités dans l’idée que la Lune puisse nous mener dans notre quête ou diverses autres raisons qui sont valables pour mettre en avant le Soleil.

Pendant vos expériences, vous vous apercevrez progressivement que cette affinité sélective fondamentale se résorbe toute seule dans un Principe dépassant cette dualité. Ces astres qui se révèlent être éternellement présent et que nous appelons la Lumière des lumières se révèlent être bien sous le principe d’Unité relatif à ces astres qui est que le Soleil est le Père de l’œuvre et la Lune sa Mère. Quand elle est condensée pour montrer son pouvoir créateur et donner naissance à notre univers, cette pure Lumière androgyne et intangible évolue en une vibration, une énergie vitale. Cette énergie n’a que faire du lieu où elle réside car elle est proprement universelle, et si celle-ci devait manquer dans la plus petite partie de matière, alors tout ne serait que chaos. N’évoluant par là même qu’en l’image réfléchie de sa genèse, l’Eternel ou le Soi, , cette Lumière de type éther projette de se densifier lorsqu’elle est organisée par densité, puisque tout concept en Alchimie via le masque de la symbolique est observable via la pratique dans un laboratoire. La métaphore de cette lumière trouve ainsi sa réciprocité au sein du grand Œuvre via un corps philosophique vrai à proprement parler à propos duquel nous allons vous entretenir. L’alchimie au sein de ses préceptes se révèle n’être que le reflet du monde naturel, et l’alchimiste, son serviteur attentionné et fidèle.

Recommandation phychic medium conseillée par psychic fair ottawa

Ce Roi Solaire et cette Maîtresse Lunaire se révèlent être ainsi deux préceptes qui en s’accouplant pendant ce qui est appelé l’hymen alchimique, provoqueront une éclipse dû à la destruction des éléments constituants ces deux corps qui se résorberont en une seule matière. Cette noce provoque ainsi la mort des deux substances uniques, afin de donner production à un état primordial de nature homogène, révélé par la disparition de façon progressive de l’obscurité, laissant place à la domination indéniable de la Lumière.